Evolution de la perception sociale de la marijuana

Ceci est une ressource. Par TES 1 / Lycée Rosa Parks / Neuville sur saône

Projet : Le bureau des idées


defaut-thumbnail

La marijuana a été longtemps vue comme un problème criminel et non comme un problème de santé publique. Ce n’est qu’au 20ᵉ siècle qu’il y a une prise de conscience des effets négatifs ; avant ils étaient considérés comme des médicaments inoffensifs.

C’est avec la presse que tout change : les articles sur les ravages de la drogue s’enchaînent.

– Première conférence de lutte contre la drogue : 1912 premier traité international.

Persuadés que la toxicomanie est un vice et pas une dépendance, les États-Unis estiment que les consommateurs de drogue vont s’adapter à la loi. En 1919, la Cour Suprême interdit aux médecins de prescrire des drogues et laisse sans solution tous les patients dépendants.

– Pour justifier l’émergence des drogues les « entrepreneurs de morale » (Becker, Outsiders) utilisent la désinformation et la manipulation comme le racisme contre les Chinois et l’opium qui contaminerait la jeunesse américaine.

– 1930, les effets de la Marijuana sont dramatisés ; selon Harry Anslinger c’est elle qui a causé le plus de violence dans l’histoire de l’humanité et qui dirige  le pacifiste et le lavage de cerveau communiste.

– Lien entre sa toxicomanie et les meurtres : elle serait à l’origine de criminels comme Victor Lacata

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *