A la façon de Camille Ammoun : Demain doit vivre

Ceci est une publication. Par l'équipe des médiations

Projet : Atelier des récits


par Audrey,

étudiante en CPGE au Lycée du Parc

 

Demain doit vivre.
« On ne naît pas femme mais on en meurt »
Assez.
Nous sommes le 10 mars 2021.
Depuis le premier janvier, 17 femmes sont mortes tuées par leur conjoint ou leur ex-conjoint en
France.
Agir.
Nous sommes le 8 mars 2021.
Nous TOUTES nous marchons
Dans les rues, TOUTES les rues, les avenues,
Dans tous les quartiers, les impasses.
Visibles, bruyantes, en colère.
Notre silence hurle.
Notre silence brûle.
Notre silence parle, dénonce, raconte, témoigne.
Écoutez.
ELLES parlent dénoncent racontent, témoignent.
ÉCOUTEZ !
Éduquer.
Nous sommes le 26 août 1970.
Il est 12h25.
« Il y a plus inconnu que le Soldat, c’est sa femme »
« Un homme sur deux est une femme »
Elles étaient neuf, elles marchaient dans les rues de Paris avec quatre banderoles, et une gerbe
de fleurs.
Place de l’étoile, près de l’Arc de Triomphe : une naissance symbolique.
S’affirmer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *